Menu | Contenu | Recherche

Le blog de la Bergerie de Villarceaux

La folle journée de 25 lycéens belges à la Bergerie de Villarceaux

Accompagnés par leurs professeurs Sophie et Nicolas, 25 jeunes du lycée Decroly à Bruxelles se sont installés quelques jours à la Bergerie afin de découvrir le Vexin à partir de l’expérience de Villarceaux, et se questionner sur les liens entre l’homme et son environnement.

Contrairement aux voyages de classe plus classiques, au lycée Decroly ce sont les élèves qui organisent les activités et apportent les informations sur les sujets et les lieux qu’ils traversent. Les élèves ont donc par eux-mêmes exploré le site de la Bergerie, sur la base de photos et de cartes, et ont tenté de comprendre les logiques de la transition agro-écologique de la ferme. Pas évident pour des néophytes…! Aussi, leur enquête a été complétée par une amusante partie du jeu de société Ruralis – le jeu sur la transition agro-écologique de la Bergerie de Villarceaux – puis par un jeu sur les paysages d’Afterres2050. Toutes les équipes ont rempli leurs objectifs, bravo !

decroly_bruxelles.jpg ''Activité autour des images des paysages d’Afterres2050 - images réalisées par l’agence INITIAL, avec l’appui de Solagro, du Collectif Paysages de l’après-pétrole et du Centre Ecodéveloppement de Villarceaux, et le soutien financier de l'Agence de l'Eau Seine Normandie.''

Après une visite originale des châteaux de Villarceaux (jeu de piste organisé par les élèves à la recherche des lettres écrites par Ninon de Lenclos), un groupe d’élèves plus biologistes que les autres s’est amusé à expliquer la formation géologique du calcaire du Vexin, et ses propriétés physico-chimiques : les pluies naturelles, de plus en plus acides, participent à détériorer peu à peu nos monuments de calcaire… Aussi, au travail ! Les élèves encore vaillants ont participé à un chantier d’entretien du mur de pierre calcaire qui longe le coteau. En 2 heures de chantier convivial et ensoleillé, le mur est libéré du lierre qui l’enserrait. Les élèves ont ainsi pu se rendre compte des contraintes d’entretien des territoires ruraux, et observer dans le détail la composition des pierres calcaires si caractéristiques du Vexin et de Villarceaux.

decroly_bruxelles_2.jpg ''Chantier d’entretien du mur de pierre calcaire qui longe le coteau de Villarceaux – en 2 heures, à 25 élèves outillés de gants, sécateurs, échelles et brouettes, on nettoie ainsi 25 mètres linéaires d’un mur de 3 mètres de haut.''

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://bergerie-villarceaux.org/blog/index.php?trackback/152

Fil des commentaires de ce billet