Menu | Contenu | Recherche

Le blog de la Bergerie de Villarceaux

Accueil d'étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy, dans le cadre d'un atelier territorial "hors les murs"

Billet rédigé par le groupe d'étudiants de Master 1 de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy

logo-ecole-archi-nancy.JPGÉtudiants à l’École d’Architecture de Nancy, dans le cadre d'un atelier de projet "hors les murs" s'intéressant à la dimension urbaine du métier d'architecte, nous avons passé une semaine dans le Parc Naturel Régional de la Haute-Chevreuse dans le but de mener une étude sur la ville du Mesnil-Saint-Denis. Cette commune se trouve en situation d'articulation entre la ville nouvelle de St Quentin en Yvelines et un vaste plateau agricole.

atelier-nancy-villarceaux-redim.JPG 
Dans le cadre de cette semaine de terrain, accompagnés de Marion Doubre (paysagiste du parc) et de Jennifer Bureau (chargée du patrimoine du parc), nous avons été amenés à visiter la bergerie de Villarceaux, guidés par Baptiste Sanson et Héloïse Boureau.

 

Une telle visite pourrait paraitre anecdotique pour des étudiants issus d’une école d’architecture, cependant l’architecture est indissociable du territoire dans lequel elle s’inscrit, et le domaine agricole permet un parallèle avec l’urbanisme.
 
 

atelier-nancy-villarceaux-presentation.JPGL’histoire des territoires agricoles qui nous a été expliquée nous a permis de comprendre la trame paysagère engendrée par celle-ci, et son évolution : parcelles plus étroites donc différentes cultures, plantation d’arbres et de haies…
 
 
Nous avons également découvert une agriculture multifonctionnelle qui peut facilement être mise en lien avec le domaine de l’urbanisme où il ne s’agit plus de faire de zonage mais d’avantage de mixer les fonctions et usages au sein d’un même lieu.
 
 
Il nous a été offert d’en apprendre plus sur la ferme expérimentale, autour du développement durable, et de comprendre qu’au même titre, l’urbanisme doit expérimenter : inventer de nouvelles manières d’habiter, de construire en adaptant les modes de vies au territoire.
 
 
atelier-nancy-villarceaux-visite_ferme.JPGAu-delà de l’aspect « agricole » de la visite, nous avons pu apprécier le souci du respect de l’environnement lors de la réhabilitation de la bergerie : utilisation de panneaux photovoltaïques, récupération des eaux pluviales, réutilisation des arbres du domaine en bois de chauffage, phyto-épuration, et éco-matériaux de construction.
 
 
En conclusion, agriculture, urbanisme et architecture sont à penser ensemble pour créer le paysage d’aujourd’hui mais surtout de demain.
 
 
Nous tenons à remercier l’équipe pour son accueil chaleureux et sa visite accompagnée d’explications précises sur la mutation engagée du système agricole.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://bergerie-villarceaux.org/blog/index.php?trackback/127

Fil des commentaires de ce billet