Menu | Contenu | Recherche

Le blog de la Bergerie de Villarceaux

Séminaire ISIGE 2014 : Les Mines à Villarceaux (1/2)

  
Billet rédigé par les élèves du mastère spécialisé Ingénierie et Gestion de l’Environnement de l’Institut Supérieur d’Ingénierie et de Gestion de l’Environnement de l’Ecole des Mines .

Dans le cadre d'un module d'agriculture durable, nous, étudiants en Gestion de l'Environnement à Mines Paristech, profitons d'un séminaire à la bergerie de Villarceaux pour confronter nos connaissances théoriques à la réalité du terrain.
   

ISIGE-2014.png

Nous avons débuté par un échange avec Mr Philippe Baret, (président du GIRAF) sur les principes de l'Agroécologie, nouveau paradigme pour une agriculture en transition.

Il s'agit d'intégrer les interactions entre les différents écosystèmes. De cet échange particulièrement instructif, nous avons retenu que les nouvelles voies doivent s'inscrire dans une approche systémique prenant en compte à la fois la production, la consommation et l'accès à la nourriture pour tous tout en diminuant le recours aux facteurs de production non renouvelables pour répondre au cahier des charges de l'agriculture du XXIème siècle.

agneaux_2_.png

Des verrous structurels de notre système productif actuel empêchant la transition vers une agriculture plus respectueuse de notre environnement ont été mis en exergue telle que la chaîne de valeur associée au bœuf Blanc-Bleu-Belge (éleveurs, vétérinaires, scientifiques, consommateurs). Cela a suscité des ouvertures sur les modèles alternatifs développés dans les pays du Sud avec notamment des exemples sur le Sénégal et le Congo.


 
ISIGE-2014_2_.png

Les prises de position du gouvernement, portées par M. Le Foll, sont cohérentes avec cette approche. En effet, il s'est engagé à favoriser les alternatives agroécologiques au sein des politiques publiques. Souhaitons que cette graine rencontre un terreau fertile...
  

Agneaux.png

L'après-midi a commencé par une visite des bâtiments abritant bovins et ovins (cf photo) : moment riche en émotions ! Nous avons ainsi pu aborder les questions de la gestion d'un élevage (différentes étapes de la vie des vaches Salers et des moutons de trois races). Que voilà une belle gestion respectueuse du bien-être animal et de l'environnement octroyant à la ferme le label AB. Suite à cela, ont été présentées les différentes machines agricoles permettant l'exploitation des parcelles de culture de blé, d’épeautre, de pois etc. Cette exploitation est caractérisée par une autonomie et par une résilience résultant de la diversification des cultures. Il s'agit de ne plus se cantonner au seul critère du rendement, mais de chercher à minimiser les intrants et d'avoir une approche intégrée.
  

En fin de journée, un échange avec l'agriculteur gérant de l'exploitation nous a permis de comprendre la démarche de réflexion et de recherche qui a accompagnée la construction de cette ferme expérimentale depuis 20 ans. Le complément utile que représente l'élevage vis-à-vis des cultures végétales, un travail empirique sur la durée des rotations entre cultures et prairies, l'expérimentation de combinaisons céréales/légumineuses, arbres/cultures...participent tous à l'objectif d'optimiser la production alimentaire humaine en réduisant au maximum les intrants.
  

A demain pour de nouvelles aventures !!!!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://bergerie-villarceaux.org/blog/index.php?trackback/80

Fil des commentaires de ce billet